Présentation

Biographie

Karen Chataîgner est née en Alsace, il y a presque 40 ans. Sa personnalité dynamique et pétillante la pousse toujours à aller droit au but.

À l’âge de 20 ans elle commence la scène avec l’improvisation théâtrale, qu’elle n’a jamais quittée, c’est une femme fidèle ! Avec plus de 3 000 spectacles à son actif au sein de deux compagnies professionnelles, elle aiguise son comique visuel, gestuel et spontané.

Puis, née la forte envie de défendre ses propres idées, ses convictions seule sur scène. Elle se lance alors dans le one-woman-show. Elle écrit deux spectacles « Ca pique ! » et « Changez pas trop » qu’elle joue à travers la France et la Belgique pendant une dizaine d’années.

En 2015, c’est le déclic : l’adjointe au maire de Strasbourg l’invite à dénoncer avec humour les clichés sur la cause des femmes et à ouvrir le débat lors d’un colloque sur les violences faites aux femmes. Le défi est relevé avec brio et Karen Chataîgner réalise alors qu’elle a un besoin viscéral d’utiliser l’humour pour changer les mentalités et casser les codes.

 

Son crédo : l’humour sérieux

Le rire pour parler autrement de ce qui fait mal. Le rire pour dire tout haut ce que d’autres pensent tout bas. Le rire pour faire avancer des causes humaines. Et surtout faire rire pour débattre. Le concept de « conférence stand’up » est né.

 

Une langue en délie une autre qui en délie une autre

Elle part alors sur les routes de France pour jouer ses conférences stand up autour des violences faites aux femmes, les injustices, le sexisme ou encore l’homophobie. Elle débat avec le public, mais aussi des sociologues, des historien-nnes, des psychologues, des associations, des spécialistes qui défendent les droits humains. De représentation en représentation, de ville en ville, les échanges se multiplient et font avancer les mentalités.

Et parce que les sujets sensibles existent aussi en entreprise, elle intervient auprès d’elles depuis plusieurs années. Avec ses 13 ans d’expérience en entreprise et l’humour comme alliés, Karen Chataîgner à la fois fédère les participants autour de valeurs, ouvre le débat, resserre les liens entre les collaborateurs mais aussi fait passer des messages et dénoue les tensions.

Pour elle « il faut faire de son art ce qui semble être le mieux pour les autres » et c’est un micro à la main et en humour qu’elle défend les droits humains sans langue de bois. Ses messages vous touchent en plein cœur et vous font à la fois rire et réfléchir.